couverture
Revue Savoir/Agir n°5
Économiser la santé
Parution : 12/09/2008
ISBN : 9782914968485
Format papier : 144 pages (17 x 23 cm)
15.00 €

Format numérique
7.00 €

Commander

Lire en ligne 
Format EPUB 

Accès libre

Lire en ligne 
PDF 
EPUB 

> vous souhaitez vous abonner à la revue Savoir/agir

Alors que la réforme de l’assurance maladie de 2004 ambitionnait d’être selon son promoteur – Philippe Douste-Blazy _ la dernière du genre en comblant une fois pour toutes le trop fameux « trou de la Sécu », une énième « modernisation » du système de santé est annoncée pour l’automne, au moment où s’impose comme impératif catégorique de l’action gouvernementale la réduction des déficits et de la dette publics. A défaut d’avoir ramené ces derniers dans les clous du Pacte de stabilité, le Président de la République et son état major veulent ainsi démontrer aux « partenaires » européens, à la veille de la présidence française de l’Union, leur détermination à mener à bien les réformes de la protection sociale que réclame et vante la Commission depuis maintenant près de quinze ans. Les rapports officiels se multiplient – sur l’hôpital, sur les futures Agences Régionales de Santé, etc. – au même rythme que les déclarations fracassantes destinées à prendre le pouls de l’opinion sur telle ou telle mesure de déremboursement (dernier exemple en date, le déremboursement de l’optique et des soins dentaires). Si les tergiversations sur le détail de la réforme à venir sont nombreuses, sa logique ne fait, elle, aucun doute : la réduction des déficits publics pousse à transférer au marché des complémentaires santé un nombre toujours plus grands de dépenses jusqu’alors prises en charge par l’assurance maladie publique, au nom de la soi-disante « responsabilisation » (financière) des assurés sociaux. Il s’agit, en effet, du dernier levier à actionner lorsque l’on a écarté d’emblée l’accroissement du financement public et la réorganisation de l’offre de soins, de peur de heurter les intérêts économiques de la profession médicale et des industries de santé. C’est donc l’assuré social qui paiera de sa poche. Une nouvelle fois. Mobilisant des chercheurs reconnus pour leurs travaux en sociologie et économie de la santé, le numéro spécial de la revue Savoir/Agir vise trois objectifs : replacer le cas français dans le cadre de l’épidémie de réformes qui touche tous les systèmes de santé européens depuis les années 1990 ; faire le bilan de l’empilement des outils et institutions destinés à « réguler » les dépenses de santé en France depuis vingt ans ; défricher d’autres pistes de réforme, qui feraient en sorte que « modernisation » rime avec progrès et non avec régression de la solidarité face à la maladie.

SOMMAIRE

Éditorial
Le projet néolibéral en crise?, Frédéric Lebaron

Dossier
Économiser la santé, Frédéric Pierru

La santé au régime néolibéral, Frédéric Pierru

La cotisation maladie aux prises avec la CSG et les mutuelles, Bernard Friot & Laurence Poinsart

Dessine-moi un périmètre de soins, Daniel Benamouzig

Un panier percé ? Le rétrécissement programmé du périmètre de l’assurance maladie, Elisabeth Labaye

Davantage d’État pour plus de marché. L’orientation marchande de la politique de santé, Philippe Batifoulier

Qu’en est-il de l’autonomie du champ médical ?, Patrice Pinell

L’État et le marché au chevet de l’hôpital public, Jean-Paul Domin

Sous l’empire des risques sanitaires: les métamorphoses de la santé publique, François Buton

Le traitement « médicosocial » du handicap ou comment économiser le système de santé, Claude Thiaudière

Grand entretien avec Alfred Spira
Santé publique, statistique et renouveau de la médecine

Paroles
Communisme, économie de marché et « une certaine influence de l’État »

La rhétorique réactionnaire
Monopoly, Gérard Mauger

Chronique de la gauche de la gauche
Le Nouveau parti anticapitaliste, LCR-bis ou ouverture à tous les courants de l’autre gauche ?, Louis Weber

Actualité
Offre raisonnable d�emploi et flexisécurité à la française, Évelyne Perrin

Europe
La stratégie de Lisbonne: une révolution silencieuse, Isabelle Bruno

Politiques d’ailleurs
La Ligue du Nord, ou la force de la xénophobie « débonnaire », Martina Avanza

L’hypo-politique africaine d’un hyperprésident, Jean-François Bayart

Réalisation : William Dodé