couverture
Habitats non ordinaires et espace-temps de la mobilité
Parution : 14/11/2014
ISBN : 9782365120579
Format papier : 368 pages (14 x 20,5)
24.00 €

Format numérique
18.00 €

Commander

Lire en ligne 
Format EPUB 

Accès libre

Lire en ligne 
PDF 
EPUB 
Malgré la centralité de la question de l’habitat dans les sociétés contemporaines, les formes non ordinaires d’habitats restent mal connues. Les chapitres de cet ouvrage dessinent les contours mouvants de cet objet spatio-­politique : des quartiers d’invasion autoconstruits en situation postcoloniale, des zones en friche à occupation temporaire et précaire, des abris de fortune, des habitats mobiles, des formes atypiques de logement humanitaire, des hébergements/lieux de travail, des topiques des guerres urbaines et frontalières. Le retour au premier plan du paysage mondial de l’habitat non ordinaire (HNO) est une des manifestations des changements profonds affectant les sociétés contemporaines, découlant des déréglementations, du développement de l’économie de bazar, des mobilités comme des résistances et des adaptations à ces mutations. C’est pourquoi les auteurs dont les textes sont rassemblés ici ont mené des enquêtes de terrain, au plus près des habitants, des militants et des artistes, et des situations concrètes pour construire leur analyse de l’habitat non ordinaire qui ne ressemble que rarement au « bon habitat », celui des majoritaires, des marchés et des administrations.

Table des matières

Éléments d’introduction à l’habitat non ordinaire
Marc Bernardot, Arnaud Le Marchand et Catalina Santana Bucio
Qu’est-ce que l’habitat non ordinaire ? 13
Les origines de l’ouvrage 16
Paradigmes et méthodes 18
Le plan de l’ouvrage 22
Bibliographie 28

Première partie. L’ordinaire de l’habitat non ordinaire`

Favelas, travellers, Roms. L’habitat non ordinaire et les mutations économiques
Arnaud Le Marchand 37
Formel, informel, intriqué : comparer la favela brésilienne et l’habitat non ordinaire européen 38
Les travellers quittent-ils la ville ? 40
Des Roms intempestifs 42
L’économie de bazar, une forme englobante ? 45
Bibliographie 51

L’émergence du quartier populaire de Cité Mangrove à Fort-de-France
Entre exclusion sociale et tactiques de résistance des habitants
Véronique Rochais 53
De la migration rurale à l’établissement en ville. 54
L’implantation urbaine des migrants ruraux 55
L’émergence de Cité Mangrove 58
La pratique d’édification auto-constructive 62
Bâtir sa case dans un ancrage urbain marginalisé 63
L’amélioration du logement 66
Une entraide spécifique : le koudmen 68
Rôle social et fonctionnement 68
L’entraide collective pour le bâti et l’assainissement du futur quartier populaire 70
Conclusion 72
Bibliographie 73

Déjouer la marginalisation spatiale. Stratégies d’insertion économique des Brésiliennes en Guyane
Dorothée Serges 75
Naissance et évolution de la Résidence Arc-en-Ciel 77
Informalité économique, débrouille et sentiment d’illégitimité 80
Les discriminations, des freins à l’insertion économique formelle 84
Conclusion 88
Bibliographie 89

Sociétés à distance et mise à distance de la société. Le statut de la technique dans l’habitat non ordinaire
Samuel Deprez et Philippe Vidal 91
Approcher l’habitat non ordinaire par la technique 91
Enquêter les couches populaires dans un contexte d’illégalité 93
Les temps de l’enquête 93
Des couches populaires havraises 94
L’espace martyrisé, l’espace exploité, l’espace convoité, l’espace sanctuarisé 96
Les meurtrissures de la Seconde Guerre mondiale 97
L’agriculture productive aux limites de la ville des années 1960 97
La démocratisation du transport aérien des années 1970… 98
…et la mise en place d’un réseau de voirie pour un site devenu le dépotoir de la ville 99
Les prémices du quartier autoconstruit dès les années 1980 99
Le projet de renaturation du littoral des années 2010 100
Entre connexion et déconnexion : gérer et développer le territoire par la technique 101
De la dumb cabane à la smart cabane : mobilisations et usages de la technique dans l’habitat non ordinaire 102
La technique dans l’habitat informel : réalités et réalisations populaires 103
La technique au service du bien-vivre individuel et collectif, tout simplement 105
Techniciser le quartier informel : une voie possible pour son maintien ? 107
Une mise à distance toute relative 108
mais jamais très loin de la trame ou du réseau 109
Communiquer ? Pourquoi pas, si besoin… 110
Conclusion 113
Bibliographie 114

Deuxième partie. L’habitat non ordinaire comme alternative et résistance

Chemins de crête en habitat non ordinaire
Jeremy Levesques 117
Le fourgon et le camping-car comme capsules d’un travailleur-citoyen 118
Parcours de vie et motifs d’un choix : Éric ou la vie en camion 118
Mme Legrand ou la vie en camping : récit d’une installation et questions
autour d’une médiation 120
Combinaisons résistantes entre acteurs associatifs, SDF et Roms 123
Trouver des alternatives à l’hébergement d’urgence : le travail de Jean-Marc 123
Un camp de Roms en bord de Garonne : habiter léger et mobile dans un « lieu propre » ? 126
Terrains familiaux ou le travail social autrement selon David Van Landuyt 127
Conditions d’habitat et stratégies face aux règlements : l’écologie comme ligne de défense ? 129
Une sédentarisation impossible : le droit de propriété et le droit communal 131
D’une discrimination personnellement vécue à des revendications élargies : le parcours de Frédo 131
Hypothèses pour la légalisation de l’habitat démontable 133
À la campagne, une simple affaire de droit privé ? 133
Bibliographie 137

Habitats éphémères et réversibles. Transit et transition en Ardèche méridionale
Béatrice Mésini et Floriane Bonnafoux 139
Des habitats circonstanciels, économes et évolutifs 141
Mobilité, motilité et translation résidentielle 144
Simplicité, déconsommation et décroissance des besoins 147
Empowerment, pouvoir d’agir et potentiel générant des habitants 149
Propriétaire, usufruitier ou contrevenant 152
Conclusion 155
Bibliographie 157

Maisons alternatives ou vie alternative dans un habitat précarisé ? De la bohème sous-prolétarienne et ses aléas domiciliaires
Patrick Bruneteaux 159
Les domiciles de la bohème 162
Repères chronologiques 170
Trajectoires affectives, domiciles et types de bifurcation sociale 170
Les domiciles de protection : entre le caritatif répressif
et les demandes d’assisté venant avec la vieillesse 179
Les domiciles ordinaires vécus de manière atypique 183
Bibliographie 185

Échelle inconnue, Makhnovtchina, mobilités, architectures
Julie Bernard, Stany Cambot, Christophe Hubert et Arnaud Le Marchand 187
La ville encourage-t-elle la mobilité et le nomadisme ? 188
Makhnovtchina 189
Doctorat sauvage en architecture 189
Cartographier était la commande. Mais, sans encore le savoir, nous arrivions bras chargés 190
De la foire au logiciel libre. Allers et retours. 192
Espace mobile 194
Des enclaves nomades de fait ! Rouen quais rive gauche : travellers, forains, ouvriers de la cathédrale, camping-caristes. 198
Les campings, aujourd’hui/Besoin de main-d’œuvre 199
Quelques exclus cependant, des Dieppois, des rats et des chats 200
Hommes des cavernes, travailleurs du nucléaire, manouches et retraités : une histoire de la mobilité 201
Les gobes, 1886/Construction du chenal du Pollet 203
La ferme Huchet, 1992/Construction du centre commercial 205
Terrains familiaux, 2001/Création de l’avenue de Sussex 205
Petite annonce 206
Teardrop 206
Noir. Du café magique à l’instantané voyageur. 207
On est manouche, voyageur même carrément ! 209
« Le fil rouge sur l’fil bleu et…. sinon t’as pas d’aigus », histoire d’une co-invention 210
La Métropole 212
Nomadisme et métropole. Rejet, détournement et récupération
dans le Grand Milan 213
Quand se rencontrent ville officielle et ville légère et nomade 214
Finir en chanson 215
Bibliographie 216

Un exemple de rénovation non concertée.Chronique du foyer Brindeau au Havre (2011–2013)
Patrick Héranval, Delphine Thibon et le Comité de soutien 217
La rénovation attendue est transformée en projet de démolition 221
Pourquoi détruire le foyer plutôt que le réhabiliter ? 224
L’absence de concertation 225
Chronologie 227
Deuxième semestre 2011 : la constitution du collectif du foyer, les premières actions 227
Printemps 2012, la première épreuve de force avec les résidents 229
Mai et juin, les incidents se succèdent au foyer. 231
L’été 2012 : entre le judiciaire et le politique 233
Les résidents et leurs défenseurs dans l’attente des décisions de justice 236
Automne 2012 : la justice en attente, les gestionnaires tentent de passer en force 237
Décembre 2012 : une rénovation serait techniquement possible 240
Premier trimestre 2013 : les ultimes tentatives de discussions sur le projet par architectes interposés 241
Printemps 2013, des propositions de relogement à des tarifs variables 243
Été 2013, les menaces d’expulsion se multiplient 244
Automne 2013, le nouveau coup de force du gestionnaire et la menace de démolition 246
Conclusion 247

Troisième partie. L’habitat non ordinaire comme système

L’opposabilité du droit au logement. Principes et effectivité
Roxana Eleta-de Filippis 251
Nul n’est censé ignorer la loi 253
Les dispositions de la loi 253
Le rôle d’information des acteurs administratifs et associatifs 255
Au su de tous : la saisine 256
Une saisine complexe, un récit de soi à recomposer 257
L’instruction et l’examen des dossiers 259
Au nom du peuple français 262
Le rôle du juge 263
Des juges impuissants ? 264
Conclusion 266
Bibliographie 268

La gauche au pouvoir et les « bidonvilles roms » en France. Réflexions sur une politique
Olivier Legros 271
Le tournant humanitaire de la fin de l’été 2012 272
L’actualisation des logiques sécuritaires 276
Le premier régime national d’hospitalité publique
en direction des migrants roms 280
Bibliographie 285

Le système du hukou en Chine et ses effets sur les conditions de vie et de logement des travailleurs migrants
Catalina Santana Bucio 287
Les origines du système du hukou 289
La période impériale 289
Le hukou de l’époque maoïste 290
L’ouverture économique des années 1980 293
Les changements récents 294
Les travailleurs migrants et le système du hukou 296
Des migrants et des migrantes jeunes 296
Conditions de logement 297
Des « gated communities » pour les pauvres 299
Conclusion 302
Pérennisation et extension du système 302
Des contraintes sociales multiples
qui touchent toutes les catégories d’urbains 304
Bibliographie 305
Articles de presse 308

Recherche de l’intime et intimité totalitaire. Les modes d’habiter des domestiques étrangères au Liban
Julien Bret 311
Se déplacer. Sortir de la maison de l’employeur, visiter la ville 313
Des convois du dimanche à la Journée des migrants 313
Des lieux et services de loisirs pour les migrants 314
Accéder à un logement 315
Se loger en ville dans des habitats non ordinaires ou en périphérie 316
L’intimité totalitaire 318
Un huis clos violent 320
Madame veille sur la conduite de ses domestiques 320
La domestique comme héroïne sortie du placard à balais 322
Bibliographie 323

Vers la fin des foyers de travailleurs migrants ? Temps long et conjoncture
Marc Bernardot 325
Vers une disparition des espaces urbains destinés au prolétariat 326
Des contraintes spécifiques pèsent sur l’étude du système des foyers et de sa dissolution 328
La privatisation des politiques de logement : le cas de la prise de contrôle d’Adoma 331
Les foyers de travailleurs constituent des cibles privilégiées des politiques de gentrification et de rénovation urbaines 335
Un peuplement des foyers marqué par le vieillissement et la précarisation 340
Harcèlements, protections et résistances 343
Quelques hypothèses pour l’avenir des foyers 346
Bibliographie 348

Biographie des auteur(e)s 351

Réalisation : William Dodé