couverture
Accidents de la route et inégalités sociales
Les morts,les médias et l’État
Parution : 04/10/2012
ISBN : 9782365120142
Format papier : 228 pages (14 x 22)
20.00 €

Format numérique
15.00 €

Commander

Lire en ligne 
Format EPUB 

Accès libre

PDF 
EPUB 
Aucun chiffre en France n’établit de corrélation entre le fait de mourir sur la route et le milieu social.
Cet angle mort statistique laisse à penser que l’accident de la route serait un phénomène lié au hasard ou au mauvais comportement des conducteurs.
Si la mortalité routière se donne à interpréter comme un phénomène individuel et aléatoire, cet ouvrage dresse, à partir de sources statistiques inexploitées, un constat bien différent : les groupes sociaux sont inégaux face aux accidents de la circulation.
La mortalité routière ne frappe pas au hasard, mais de façon prévisible. Elle résulte de déterminations collectives et constitue en ce sens un fait social.
L’enquête démonte, par contraste avec la réalité objective du phénomène, l’image non sociologique que construisent les responsables publics, les journalistes, les communicants et les associations.
Le regard que l’on peut porter sur le sujet change à la lumière de cet éclairage qui mérite d’être porté à la connaissance de tous, notamment à celle des conducteurs.
C’est l’objectif de ce livre qui espère modestement bousculer certaines évidences et secouer quelques consciences.

Sommaire

Introduction
La mortalité routière : une dénégation du social
L’État conducteur
Quand la « sécurité (routière) » devient médiatique
Démarche d’ensemble

Première partie. L’enracinement social de la mortalité routière

Chapitre 1.Les inégalités sociales face aux accidents de la route
La surreprésentation des ouvriers
La précarité des tués de profession inconnue
Tous les accidents ne se valent pas
De l’accident au fait social

Chapitre 2. L’occultation des classes sociales
Les décès routiers saisis par l’État
Un sujet tabou
Un angle mort scientifique

Chapitre 3. La mortalité routière,un révélateur de la stratification sociale
La répartition sociale des véhicules
Les limites explicatives de la distance parcourue
Les divisions sociales de l’espace
Précarisation des classes populaires et mortalité routière

Chapitre 4. Délits de classe et pénalisation des apparences
Les classes populaires ne sont pas les plus dangereuses
Les déterminants sociaux de la peine
Accidents de la route et inégalités sociales
Les différences sociales d’exposition aux contrôles d’alcoolémie
L’approche pénale masque le problème sanitaire

Conclusion de la première partie

Deuxième partie. La description publique de la mortalité routière

Chapitre 5. Les stratégies d’accès à l’espace médiatique
Une visibilité croissante
dans l’espace des journaux télévisés
Un problème rebâti sur la nécessité de communiquer
L’ajustement du travail administratif aux logiques journalistiques

Chapitre 6.Les transformations de la division du travail journalistique
Du monopole à la moindre influence des spécialistes de l’automobile
L’émergence d’une rubrique
L’ascension de l’enjeu dans la hiérarchie de l’information

Chapitre 7. L’emprise des sources
La « policiarisation » de la parole publique
L’usage médiatique des chiffres officiels
La pression des cadrages associatifs

Chapitre 8 La dépolitisation du traitement
L’explosion des faits divers
La culpabilisation des conducteurs
Une actualité désocialisée

Chapitre 9. L’invraisemblance des campagnes de prévention
L’influence des logiques publicitaires
Une communication socialement orientée
La mise à distance du populaire

Chapitre 10. Une inégalité qui passe inaperçue
L’individualisation des interprétations
Le poids des dispositions
Lorsque le danger c’est « l’autre »

Conclusion de la deuxième partie

Conclusion générale
Les limites sociales du hasard
Une souffrance sociale
Les conditions du consentement
Une faille de l’État

Annexes
Annexe 1 : liste des mots-clefs
Annexe 2 : le contenu social de la catégorie « autre »
Annexe 3 : Bulletin d’analyse d’un accident corporel de la circulation
Annexe 4 : « Les scores d’impact » selon l’IFOP (2005)

Bibliographie

Réalisation : William Dodé