couverture
Essais pour une culture du futur
Parution : 25/08/2014
ISBN : 9782365120555
Format papier : 128 pages (11x18)
8.00 €
Épuisé

Format numérique
5.00 €

Commander

Format papier 
Lire en ligne 
Format EPUB 

Accès libre

PDF 
EPUB 
Les trois essais réunis dans ce livre ne prétendent pas remplacer les études spécialisées déjà trop abondantes, qui concernent la mondialisation capitaliste. Ce sont des réflexions d’un citoyen commun qui ne renonce pas au projet d’émancipation moderne mais qui veut surmonter l’état de stupeur durable qu’il éprouve devant un ensemble de phénomènes qui mettent à bas sa culture théorique et politique et l’obligent à se refaire une raison théorique et pratique.
Le monde globalisé du capitalisme financiarisé actuel suscite en premier lieu un sentiment d’impuissance intellectuelle en raison de sa complexité déroutante et, en second lieu, un sentiment de révolte face aux monstruosités que ce monde produit sans cesse.
L’auteur entend cependant éviter la résignation du « C’est trop compliqué et je ne peux rien y comprendre ». Il veut exercer son droit de penser pour identifier des raisons d’espérer un futur qui, à en croire la pensée dominante, devrait être réservé aux seuls puissants. Ce qui pose la question de la démocratie, traversée aujourd’hui partout dans le monde par un double conflit : social et identitaire.
Sommaire

Introduction . 9
Le monde . 17
– Le capital et le devenir monstre du monde. 17
– Histoire globale et mondialisation :
mondialisation de quoi ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19
– Un peu de méthodologie : le carré des relations
structurales du système-monde. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
– Le monstre insupportable de la dictature
des réseaux financiers sur l’activité des hommes . . . . 29
– Le monstre intolérable du désassemblage du
national et de la dénationalisation
antidémocratique de l’état de droit. 32
– Le monstre invivable de la division sociale
en classes globales nouvelles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34
– Le monstre injustifiable d’une culture
de la violence et de la démesure infinie,
ou quel universalisme pour la terre finie ?. 40
– Quel Monde aujourd’hui pour demain ?
Quels scénarios ? . 44
– Penser l’alternative et l’engager . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50
Imaginaire néolibéral . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53
– Les deux voies de l’imaginaire néolibéral
et leur tension . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53
– Les deux voies de l’imaginaire néolibéral
et leur grand écart . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55
– Le néolibéralisme en tant qu’imaginaire du capital
pensé à l’état pur. 57
– L’imaginaire néolibéral et la complémentationtension
des différenciations anthropologiques. . . . . 65
– Le renversement et l’imaginaire de catastrophe :
la dette et sa subjectivation. 71
– Le comble de l’imaginaire : jouer de la
catastrophe comme source de profit. 74
– Par-delà la catastrophe, le refus politique
de payer la dette et le recours à une démocratie
en profondeur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76
Le conflit des conflits. 81
– La démocratie entre conflit social et conflit
identitaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 81
– Sur la démocratie pluraliste et néocorporative
actuelle . 82
– Le conflit des conflits : conflit social et conflit
identitaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 89
– La démocratie-processus comme conversion
critique des deux conflits de la mondialité. . . . . . . . . 97
Bibliographie utilisée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 105
Réalisation : William Dodé